Vous êtes dans > Accueil > Actualités

Actualités

TOUTE L'ACTUALITÉ ÉVÉNEMENTS

12/02/2016

Tep Etanchéité part à la conquête des toitures

Tep Etanchéité part conquête toitures

Dans le secteur éprouvé du bâtiment, le saumurois Tep Etanchéité est en pleine forme. Son métier est de rendre imperméables les toitures terrasses, grâce à des membranes souples, PVC ou FPO, de haute qualité environnementale. Pour cette technique de pose, nécessitant une soudure précise à 230 °C, l'entreprise de Saumur forme elle-même ses salariés. Une douzaine de jeunes en contrat de professionnalisation l'ont ainsi intégrée ces deux dernières années, accompagnant une activité bien orientée.

L'un des axes de croissance de l'entreprise est la reconquête des toits, les « roof tops » étant de plus en plus prisés pour le jardinage urbain ou comme lieux de vie. Tep Etanchéité a anticipé cette démarche en obtenant la certification Certiphyto, souvent attribuée aux horticulteurs pour l'usage des produits phytopharmaceutiques. L'entreprise travaille aussi avec des partenaires, notamment sur de nouveaux dallages de toit.

Parallèlement, Tep Etanchéité vient quasiment de doubler de volume en reprenant une autre société du secteur, Bati Etanche. L'opération s'est faite avec le soutien du fonds Siparex, entré au capital du nouvel ensemble, et de Volney Développement.

Développer les services

Tous deux cumulent une force d'intervention de presque 80 salariés, pour un chiffre d'affaires de 17 millions d'euros. Basé à Saint-Pierre-du-Perray (Essonne), Bati Etanche étend le champ d'action du saumurois en région parisienne et en Provence. Il travaille en particulier sur le parc de centrales nucléaires d'EDF du Grand Sud-Est quand Tep oeuvre sur d'autres, dans l'Ouest et le Nord. « La complémentarité presque idéale », souligne Patrick Gidoin, le PDG de Tep Etanchéité.

Sur le plan technique, Bati Etanche détient un savoir-faire dans l'étanchéité en bitume. Si le PVC gagne des parts de marché, le bitume, connu depuis l'Antiquité, représente encore 80 % du marché français. Une autre acquisition est en vue. L'ambition est d'atteindre une taille critique de l'ordre de 20 à 30 millions d'euros de chiffre d'affaires pour peser dans le secteur. Le dirigeant veut aussi orienter son offre vers le service incluant la surveillance, le diagnostic et l'entretien des toitures-terrasses.

Effectif : 80 salariés
Chiffre d'affaires : 17 millions
Activité : étanchéité

Source :  Les Echos / Emmanuel Guimard, Correspondant à Nantes