B to B

04/04/2014

Réunion Mécanique /Métallurgie / Process Industriels

Les entrepreneurs des secteurs de la mécanique, métallurgie et process industriels du Grand Saumurois se fédèrent.

 

A l’initiative de l’Agence de Développement du Grand Saumurois (ADGS), en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Maine et Loire, une quatrième rencontre entre entrepreneurs de la mécanique, métallurgie et process industriels s’est déroulée le jeudi 3 avril 2014 au Lycée Polyvalent Carnot-Bertin.


Encore une belle démonstration de l’implication des entrepreneurs dans le développement industriel du territoire, avec la présence de 37 participants, dont 20 entreprises du Grand Saumurois et 8 structures institutionnelles : AAS, ACP, ALLTUB, AMCOR FLEXIBLES, ARELIS, ARISTEE, ATELIER HUET, ATI, BF USINAGE, CARBURE TECHOLOGIES, ERCO GENER, G2M, JMT INDUSTRIE, MARTINEAU, MAROTTIN ET BRUN, SARL MILLET, MOULIN DE SARRÉ, SARL PRUD’HOMMEAU, SERRES DU VAL DE LOIRE, Lycée Carnot-Bertin, AVO3D, Laurent Derrien (DGA de la C.C Loire-Longué), Guy Bertin (délégué communautaire de Saumur Agglo), Frédéric Gondat (Chambre de Métier et de l’Artisanat de Maine-et-Loire), Stéphane Lebuffe et Martine Lesponne (CCI de Maine-et-Loire), Sébastien Gourdel (Angers Technopole), Béatrice Maussion (Maison de l’Emploi), Sara Bauer (ADGS), Aloyse Wagener (membre ADGS en charge des Ambassadeurs du Saumurois).


L’objectif de ce 4ème événement était de rassembler les entrepreneurs du Grand Saumurois afin de leur présenter des dispositifs d’accompagnement, détecter leurs besoins et projets, tout en leur permettant d’élargir leur réseau BtoB.


Les participants ont ainsi eu l’occasion d’assister à plusieurs interventions:


- Messieurs Millet et Lechevin, enseignants au Lycée Carnot-Bertin sur l’importance du partenariat lycée / entreprise qui par le biais de la création de machines spéciales par les élèves et les stages, contribue au maintien de ces formations spécialisées, aujourd’hui menacées de suppression.


- Sara Bauer (ADGS) et Frédéric Gondat (Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Maine-et-Loire) ont présenté certaines dispositifs de conseils et d’aides à l’investissement individuel ou collectif (500 projets, ORAC, PREDD,…) permettant aux entrepreneurs de bénéficier de subventions ou prêts à taux zéro. Sara Bauer a précisé le nouveau périmètre d’action de l’Agence de Développement du Grand Saumurois (Communauté de communes du Gennois, Loire Longué, Région de Doué-la-Fontaine et Saumur Agglo).


- Sébastien Gourdel (Angers Technopole) et Martine Lesponne (CCI de Maine-et-Loire) sont intervenus sur le volet accompagnement des projets innovants et performance des entreprises via les dispositifs SelanC et Dinamic. Sébastien Gourdel a évoqué l’accompagnement d’une entreprise via SelanC qui a permis sa diversification d’activité des cabines téléphoniques vers des produits d’isolation acoustique.


- Béatrice Maussion (Maison de l’Emploi), souligne le lien étroit nécessaire entre l’entreprise, le demandeur d’emploi et la formation spécialisée. A ce titre, elle rappelle le succès des Métal Job 1 et 2 (40 emplois créés) et insiste sur le fait qu’en matière de métiers spécialisés, les regroupements d’entrepreneurs aux besoins similaires sont nécessaires pour permettre la mise en œuvre de formations collectives.


- Monsieur Millet (SARL Millet) profite de ce sujet pour faire part de sa recherche d’opérateur régleur sur presse. Une réponse à ce besoin, commun avec déjà deux autres entreprises saumuroises pourrait être étudiée si d’autres sociétés se mobilisaient sur ce type de formation.


- La dernière partie de cette rencontre était consacrée à la présentation de technologies qui se démocratisent : la Robotisation et les process industriels par Stéphane Lebuffe (CCI de Maine-et-Loire) ainsi que l’imprimante 3D, accompagnée d’une démonstration par Vincent Pigou d’AVO3D.
Stéphane Lebuffe a communiqué sur le manque d’investissements en robots des entreprises françaises (35 000 robots) en comparaison d’autres pays comme l’Allemagne (160 000) l’Italie ou l’Espagne (65 000). Au-delà de l’Europe, le Japon a construit une usine automobile complètement automatisée, sans homme…Ce type de projet extrême fait plutôt froid dans le dos mais révèle les perspectives de concurrence en terme de coûts qui attendent le marché européen et la France. Le programme national «  Robot Start PME » a pour but d’aider les entreprises françaises à se doter d’outils de production compétitifs au travers d’une subvention à l’investissement en robots.


L’entrepreneur Vincent Pigou d’AVO3D a produit en direct un anneau de Möbius via une imprimante 3D tout en expliquant parallèlement les changements induits dans les modes de production : « une imprimante 3D est une machine qui permet de réaliser tout objet dont la seule limite est l’imaginaire du concepteur ». Des applications qui semblent aujourd’hui farfelues : « house printing » (Maison 3 D construite en 24 heures), « Food printing » (Barilla commercialise des machines 3 D de fabrication de pâtes) feront sans doute partie de notre quotidien de demain. Ce type de machine pourrait induire la relocalisation de productions à l’image de l’entreprise Salomon qui a rapatrié une partie de sa production de chaussures. Vincent Pigou termine sur l’opportunité que représentent les FabLab (Laboratoires de fabrication et d’application des supports 3D) pour développer la créativité des consommateurs ou créateurs d’entreprise.


Cette rencontre s’est clôturée par un temps d’échange entre entrepreneurs pour leur donner  l’opportunité de nouer des relations BtoB.

 

Pour plus d’informations, contacter l’Agence de Développement du Grand Saumurois :
Tél. 02 41 40 20 23 / contact@saumurois-dev.com / www.Saumurois-dev.com
Adresse :11 rue du Maréchal Leclerc - 49412 Saumur Cedex

Lire l'article du Saumur Kiosque

Voir le diaporama