Vous êtes dans > Accueil > Actualités

Actualités

TOUTE L'ACTUALITÉ ÉVÉNEMENTS

16/12/2015

Martineau crée le porte-barrettes innovant !

L'entreprise Martineau, située sur la Zone Écoparc de Saint-Lambert, est l'une des dernières sociétés françaises à perpétuer la tradition des patenôtriers, c'est-à-dire la fabrication de chapelets. Parmi ses multiples activités, la société Martineau est notamment connue pour la « frappe » de médailles. Dernièrement, elle vient de mettre au point le porte-barrettes. Cette innovation permet de s'affranchir des travaux de couture pour tous ses clients ayant recours aux insignes, gendarmes comme militaires.

 

Basé à Saint-Lambert-des-Levées, au 113 chemin des Pâtureaux, le groupe Martineau conçoit et fabrique pas moins de 40 000 références de petits « objets porteurs de sens ». Il combine tradition et modernité, entre savoir-faire et innovation technologique. Derrière les petits objets se cache parfois une longue tradition manufacturière. C’est toute l’histoire du groupe Saumurois Martineau : trois siècles d’excellence, des métiers rares, une société discrète mais des objets connus de tous.


Un label « Entreprise du patrimoine vivant ».

En 2009, alors que le groupe Martineau est en pleine crise, Jean Quentin reprend la présidence de l'entreprise. Malgré les difficultés économiques de la société et de ses trois sites de production (1), Jean Quentin croit au potentiel et au savoir-faire du groupe, reconnu « Entreprise du patrimoine vivant ». Comment se caractérise le potentiel de Martineau ? Jean Quentin : « Médailles commémoratives (ndlr : comme la très célèbre médaille du travail), religieuses ou profanes, articles de souvenirs, bijouterie, crucifix, chapelets ou insignes militaires... Nous couvrons des domaines très différents. Notre spécificité est de produire des objets porteurs de sens ». À Saumur, le groupe Martineau s'est ennobli d'un savoir-faire quasiment unique en Pays de la Loire. Son seul concurrent régional est également basé à Saumur, c'est l'entreprise Pichard-Balme (Arthus Bertrand). L'autre concurrent, d'envergure nationale, n'est autre que la société Monnaie de Paris. Ces trois groupes sont d'ailleurs les derniers manufacturiers dans ce secteur. Même si l'année 2013 fut particulièrement critique pour le groupe Martineau et sa centaine de salariés, l'entreprise s'est relevée et propose aujourd'hui un nouveau produit : le porte-barrettes innovant.

Un produit innovant issu d'une révolution technologique.

Pour sortir de cette situation de crise, le groupe avait alors sollicité un Prêt Régional de Redéploiement Industriel (P2RI) auprès de la Région des Pays de la Loire, pour un montant total de 555 000 €. Un soutien qui a permis au groupe de faire le saut technologique. Autre illustration de cette ère du renouveau, un brevet déposé en 2015 pour un produit innovant : le porte-barrettes. Cette innovation permet de s'affranchir des travaux de couture pour tous les clients de l'entreprise Saumuroise, ayant recours aux insignes, gendarmes comme militaires. « Simplifiez-vous la vie avec les porte-barrettes et porte-médailles pendantes ! », tel est l'argument de vente du groupe Martineau. « Rapides d’installation, ces kits sont facilement adaptables et modulables à toutes les décorations. Ils permettent une solution de fixation économe et pratique avec des ensembles faciles à assembler, permettant de fixer les barrettes et les décorations pendantes aux vestes d’uniforme, sans avoir recours à la couture. En adoptant ces kits vous aurez la garantie d’un produit unique, totalement breveté et 100% fabrication française », ajoute Jean Quentin. Une innovation efficace puisque 2 500 de ces produits ont déjà été vendus en l'espace d'une année, seulement.

Le porte-barrettes, comment ça marche ? Explications en vidéo :

Lire la vidéo

(1) Le groupe Martineau rassemble un atelier de frappe du métal à Saumur, une fonderie de zamak (alliage de zinc) à La Chevrolière (44) et un atelier de travail du bois et de résine à Ambert, dans le Puy-de-Dôme.
 

Article du Saumur Kiosque - 16 décembre 2015 I Catégorie : Vie de la cité