Vous êtes dans > Accueil > Actualités

Actualités

TOUTE L'ACTUALITÉ ÉVÉNEMENTS

25/11/2013

Les entrepreneurs du BTP se fédèrent

L'ADS et la Chambre des Métiers et de l'Artisanat organisent leur 1ère rencontre avec les professionnels du BTP

Le vendredi 15 novembre dernier l’Agence de Développement du Saumurois en partenariat avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat Maine-et-Loire a réuni une quinzaine d’acteurs locaux du BTP du Saumurois à l’Abbaye de Fontevraud, parmi lesquels :

ATELIER DU BOIS, MENUISERIES PABAM-FREULON, M.D.R.I, GUIOCHEAU JEAN-LUC, HERVÉ THERMIQUE, SAPEC ENERGIES, THEODORE, TPPL, CONSTRUCTION METALLIQUE SAUMUROISE, le cluster NOVABUILD (Lucie Vidal), le Directeur de l’Abbaye de Fontevraud (David Martin), la CAPEB (Gilles Hamon, chargé de mission), STRADEC (Patrick Plat consultant pour le dispositif CAPEA).

L’objectif de ce 1er rendez-vous était d’informer les entrepreneurs sur les  thèmes des normes (Qualibat), de la performance (Capea et Dinamic) et de l’innovation (intervention du cluster NOVABUILD) tout en permettant l’échange et le rapprochement d’entreprises de différentes tailles  pour des projets business voire un groupement d’entreprises saumurois.

Cette rencontre a été l'occasion d'échanger sur l'appel à projets BTP Innovants de NOVABUILD, dont la première phase se termine le 4 décembre 2013.
 
Les entrepreneurs présents ont fait part de leur motivation et des solutions qu’ils mettent en place pour se restructurer, trouver de nouveaux marché dans cette période de stagnation et de concurrence accrue. Un consensus s’est fait entendre pour privilégier des marchés qui permettent de dégager une marge acceptable plutôt que de répondre à des marchés très importants qui imposent une marge trop faible dont la réalisation pourrait mettre en péril la situation financière des entreprises. Il n’est pas rare pour les entrepreneurs d’opter pour un chiffre d’affaires moindre pour bénéficier d’une marge plus importante qui leur permette de réinvestir dans de nouveaux équipements.

Si les grands groupes ont des ressources internes suffisantes pour créer de nouveaux produits innovants et définir des stratégies de développement à 3 ans, les plus petites entreprises artisanales ont décidé de dégager du temps dans cette période de stagnation économique pour mettre en place de nouvelles normes (Qualibat) et être accompagnées sur leur performance organisationnelle ou commerciale.

Lire l'article paru dans le Courrier de l'Ouest du 25/11/2013