Vous êtes dans > Accueil > Actualités

Actualités

TOUTE L'ACTUALITÉ ÉVÉNEMENTS

14/03/2016

Les chefs d'entreprises vont mieux en Maine et Loire et se le disent

La CCI de Maine et Loire prend le pouls de ses entreprises tous les 6 mois par une enquête "ExpreCCIon". Voici le 12ème résultat. L'économie se dirige vers une timide embellie.

Après l’embellie constatée sur le second trimestre 2015, le département continue sur sa lancée avec une nouvelle amélioration de son niveau d’activité économique sur la fin de l’année. 29% des établissements affichent ainsi une progression de chiffre d’affaires contre 26% précédemment (+3 pts) et parallèlement, la part des entreprises en perte de vitesse passe elle de 29% à 25%.


Tendance positive

Un constat observable dans l’ensemble des secteurs d’activité, à l’exception de la construction qui se stabilise néanmoins. La progression est aussi palpable dans la plupart des territoires.
La progression des chiffres d’affaires s’accompagne d’une très légère dégradation des indicateurs financiers (marges, trésorerie et part des entreprises s’estimant financièrement saines), mais permet néanmoins une nouvelle hausse des embauches en CDI ainsi que des investissements (respectivement +2 pts et +3 pts). S’il est donc encore prématuré de parler d'une amorce de reprise économique, cette fin d’année vient confirmer une tendance positive en termes d’activité et d’emploi permanent. Les orientations pour les 3 prochains mois sont davantage à la consolidation, mais l’évolution de la situation financière sera à observer attentivement.

Hausse pour les services

Les services aux entreprises et le commerce de gros évoluent un peu à l’image de l’ensemble de l’activité économique du département, avec une nouvelle amélioration sensible des niveaux de chiffre d’affaires (part en hausse progressant de 7 pts et part en baisse reculant de 2 pts) et un impact positif sur les embauches en CDI (+3 pts) et surtout sur le niveau d’investissement(+6 pts).
On constate toutefois une baisse de la part des dirigeants considérant leur situation financière globalement saine (- 8 pts), bien que les niveaux de marges et trésorerie restent à peu près stables. Les prévisions à 3 mois ne laissent pas entrevoir de progression des différents indicateurs, et l’emploi pourrait même se dégrader de façon sensible

L'industrie embauche

Le secteur industriel connait lui aussi une nouvelle amélioration de son niveau d’activité économique avec une progression de 7 pts des hausses de chiffre d’affaires et une diminution de 2 pts des baisses. L’impact est positif sur les embauches en CDI (+4 pts) alors que l’emploi temporaire et les investissements gagnent eux en stabilité. Du côté des indicateurs financiers, les niveaux des marges et de la trésorerie se consolident également et la part des dirigeants estimant leur situation financière globalement saine reste quasiment identique. Pour les 3 prochains mois, les prévisions d’évolution des indicateurs sont contrastées avec une consolidation du niveau d’activité, une amélioration de la trésorerie et des marges et une dégradation de l’emploi et des investissements

Le BTP à la peine

Contrairement aux autres secteurs et à la tendance globale, le secteur construction BTP ne connait pas une nouvelle amélioration de son niveau d’activité, mais voit plutôt celui-ci se consolider par rapport au second trimestre 2015 (la part des chiffres d’affaires stables grimpant de 4 pts).
Financièrement, la situation s’améliore en revanche avec une hausse des niveaux de marges, de trésorerie et une progression de 9 pts de la part estimant leur établissement globalement sain.
L’impact est positif sur l’emploi avec une légère hausse des CDI et des CDD/intérim (+2 pts chacun). Le niveau d’investissements gagne lui en stabilité (+16 pts). Les perspectives à 3 mois pourraient s’avérer intéressantes avec une légère amélioration du niveau d’activité et de la trésorerie, et une consolidation sur les autres indicateurs

Meilleure situation financière

Les commerces et les entreprises de services aux particuliers voient eux aussi le niveau d’activité continuer de s’améliorer en cette fin d’année 2015, avec une progression de 3 pts des
hausses de chiffre d’affaires et une diminution de 7 pts des baisses. La part des dirigeants déclarant une situation financière globalement saine progresse ainsi de 3 points, bien que les niveaux de marge et de trésorerie ne s’améliorent pas davantage. L’amélioration du climat des affaires entraine aussi un léger impact positif sur les investissements (+3 pts), mais pas sur la situation de l’emploi qui n’évolue que très peu. Pas d’amélioration ni détérioration de la situation entrevue sur les trois prochains mois, mais plutôt un renforcement du niveau actuel des indicateurs
 

Article du Saumur-Kiosque - 14 mars 2016 I Catégorie : Vie de la cité