Vous êtes dans > Accueil > Actualités

Actualités

TOUTE L'ACTUALITÉ ÉVÉNEMENTS

29/03/2016

Filière du cheval : jouer l'innovation avec le HIT

Durant le prochain Concours Complet international de Saumur, en nouvelle version Woodstock de l'équitation, qui se tiendra du 19 au 22 mai (notre article), se tiendra en première mondiale, les HIT, Horse Innovation Talks le 19 mai sur le site même de Verrie. Objectif : faire de Saumur, la capitale du cheval et de l'innovation ! Et derrière, un soutien sans faille des collectivités. Les élus veulent jouer l'innovation pour ne pas devenir "has been".

Pour présenter les HIT à la presse ce samedi 26 mars en présence des élus saumurois de la ville, l'agglo mais aussi des Conseils Départemental et régional, Jean-Christophe Dupuy s'est faite sienne la citation de l'inventeur américain Steve Jobs, co-fondateur d'Apple : « l'Innovation, c'est une situation que l'on choisit parce qu'on a une passion brûlante pour quelque chose. » Et c'est donc sur requête du Maire de Saumur, « il faut que vous me trouviez un truc pour relier l'innovation et le cheval » que Jean-Christophe Dupuy a pensé HIT pour International Innovation Talks, brièvement résumés par conférences internationales sur l'innovation en matière équestre. Et cette première mondiale en la matière aura lieu le 19 mai, 1er jour du Concours Complet sur le site de Verrie (relire notre article du 25 mars denier).


Soutien des 4 collectivités

Pour lancer ces HIT à Saumur, il en coûtera 90 000 €. Jean-Christophe Dupuy explique : « Ce montant sera en partie auto-financé par le Comité Equestre et avec le soutien indéfectible des 4 collectivités que sont la ville et l'agglo de Saumur mais aussi le département de Maine et Loire et la Région Pays de la Loire. »
Jean-Michel Marchand, maire de la ville de Saumur, est particulièrement heureux de cette initiative mais veut aller plus loin : « Avec les HIT, Saumur va pouvoir se propulser au premier rang national et mondial de la filière équestre. On rénove l'image de Saumur, qui évolue ainsi entre tradition et modernité. Et la vraie modernité ce sont les HIT. Les choses évoluent très vite. L'avenir est là. Nous allons écouter les porteurs de projets et essayer de les accompagner dans la réalisation. On là dans du développement économique qui associera la Ville, l'Agglo, le Département et la Région. » Et d'aller plus loin : « J'ai demandé aussi au Comité Equestre, que nous subventionnons quand même à près de 400 000 € de me faire une proposition, afin que ce ne soit pas une initiative unique et que les choses se prolongent dans le temps. » Et de conclure : « On va commencer à oublier le cheval comme nourriture ou comme athlète mais comme vecteur de développement. Et il doit être aussi vecteur de développement social. A ce niveau on doit encore y travailler. »

Un futur prometteur

Du côté de l'agglo de Saumur, Guy Bertin se réjouit : « Excellence, formation, technologie, innovation, entreprises, nous avons tout cela... et pourtant sur un territoire réduit. On doit aller vers u cluster du cheval, véritable plateforme régionale car on en a bien conscience, ce secteur est une activité économique majeure d'avenir. Il est évident que nous devons ensemble porter des initiatives de développement et changer l'image du Saumurois, un territoire en train de se réveiller. Donc à nous de démontrer qu'on a la capacité de développer tout ce qu'il y autour du cheval dans sa plus grande dimension, des montures aux cavaliers mais aussi les entreprises. Il y a à n'en pas douter une futur prometteur. » Et, cela passera aussi par un soutien logistique de l'Agence de Développement financée à 90% par Saumur Agglo. Pour Thomas Guilmet, directeur de l'agence, « notre rôle est d'accompagner les projets et le développement territorial. Ces HIT donnent une image innovante du territoire. Au côté du Comité Equestre, nous allons aider à mobiliser et fédérer les acteurs économiques. D'ores et déjà, nous avons obtenu le soutien de la Cité de l'Objet Connecté d'Angers et d'Angers Technopole, ce qui amène une aura nationale et internationale. » Interrogé ultérieurement à la conférence presse, Eric Touron, 1er vice-président en Charge des Finances de rassurer : "Certes nous venons de voter le budget de l'agglo et aucune dépense n'est inscrite concernant les HIT. Mais, cela peut s'inscrire dans le chapitre des participations aux animations et grands événements, ou encore passer en DM (NDLR Décision Modificative du budget). Mais en tout état de cause, cela passera à minima en bureau, voire en Conseil. Et je n'ai guère de crainte sur le fait que cela soit acté, dès lors que l'on ne parle pas de sommes exorbitantes." Et Guy Bertin de rajouter aussi : "On attendra de savoir combien chaque collectivité va mettre sur la table. De fait aucune n'a flêché l'évènement dans son budget 2016, mais chacune a les mêmes marges de manoeuvres."

Département et Région : soutenir toutes initiatives qui va de l'avant

Pour Eric Touron, élu régional en charge de la filière équestre, « La Région y voit derrière du développement économique, c'est pourquoi elle soutiendra l'événement, avec une priorité, vanter les mérites du Saumurois. La chance et l'élément fort, c'est que ce soit une ville qui s'identifie à une activité et forcément pas une région. Je souhaite que bientôt Saumur, capitale de l'équitation devienne capitale de l'équitation ET de l'innovation. En tout état de cause, le Président de région viendra ouvrir ou conclure ces échanges. »
Enfin, au niveau du Conseil départemental, le conseiller de Saumur Laurent Hamon précise : « Le département a toujours vocation à accompagner le sport de haut niveau. Si 4 collectivités réunies car vraiment convaincues que ce sont des événements d'importance. Concernant les HIT, nous ne pouvons que soutenir ce choix d'aller de l'avant, au-delà du CCI. »

La revue L'Epéron, un accompagnement d'excellence

Mais pour qu'il y ait HIT, le succès et la continuité au rendez-vous, il faut qu'il y ait communication et constitution en réseau des porteurs de projets, réseau qui doit s'alimenter et s'enrichir en permanence. Et sur ce point essentiel, le Comité Equestre pourra s'appuyer sur un partenaire de choix : la revue L'Eperon. Créé en 1937, L'Epéron est le plus ancien magazine équestre français et le premier en matière d'actualité de l'élevage et des sports équestres en France. Actualités, dossiers, services et conseils dans le domaine de l'élevage, des sports équestres, du tourisme et des loisirs, vidéos, recherche et développement, c'est la référence en la matière. « En plus de mettre en place une page innovation dans le magazine, L'Epéron a créé et financé le site internet des HIT, www.horseit.fr, en ligne à compter du 5 avril, qui sera la vitrine et le lien indispensable pour recueillir tous les appels à projets, gérer les inscriptions, identifier les ambassadeurs et relayer toute la communication», se félicite Jean-Christophe Dupuy. Et Marine Peters, en poste depuis 1 an et demi et chargée des partenariats et du développement économique du Comité de continuer : « Bien évidemment, l'Eperon se chargera aussi de l'activation sur les réseaux sociaux, une page Facebook étant déjà active. Et dès l'ouverture du site, les porteurs de projets pourront s'inscrire pour cette journée du 19 mai, soit uniquement pour assister aux Talks soit aussi à la cession de net-working, à savoir de débriefing. Il en coûtera 10 € pour la cession de 2h30 ou 25 € pour la totale. Un tarif que nous avons voulu accessible afin que ces cessions soient aussi ouvertes aux étudiants. Par ailleurs, tous les Talks le 19 mai seront intégralement filmés et retransmis via YouTube. » Et Jean-Christophe Dupuy de conclure : « c'est quand un partenariat qui est estimé à 50 000 € en valorisation. Ce n'est pas rien et c'est incontournable pour le bon fonctionnement et la réussite de cet événement à vocation mondiale. »
 

Article du 29 mars 2016 I Catégorie : Vie de la cité